Automatiser l’influence digitale : est-ce possible ?

0
38

De nos jours, les avancées de la technologie peuvent offrir plusieurs possibilités. C’est la raison pour laquelle plusieurs professionnels du marketing d’influence digitale se demandent s’il ne serait pas mieux de rompre avec la gestion manuelle des divers processus. Cependant, la réalisation de ce rêve ne s’avère pas être chose facile, car certains principes du marketing d’influence peuvent être remis en cause. Nous vous apporterons ici plus d’informations sur le sujet.

En quoi consiste l’automation de l’influence digitale

influence digitale image

L’influence est la faculté dont on dispose pour faire parler son environnement de soi ou de sa marque. Ainsi, elle consiste à agir sur les attitudes, générer ou alimenter une tendance tout en faisant partie des early adopters d’une entreprise. Concernant l’automation, c’est une stratégie de marketing permet de créer des leads. Elle a fait des exploits dans plusieurs entreprises de l’IT. Aussi, l’automation de la communication corporate via des plateformes de publication reposant sur le Social Listenning marche à fond.

Par conséquent, faire l’automation de son influence digitale revient à faire la chasse aux informations de tout genre. Ces dernières donneront la possibilité de nourrir un storytelling de marque pour une diffusion auprès d’une cible d’influenceurs. Cela sous-entend le fait de leur soumettre un incontestable panorama de la maturité de la concurrence et de la technologie. Ce panorama prendra aussi en compte les enjeux tactiques en relation avec le bouleversement de son écosystème. 

Les contraintes de l’automatisation de l’influence digitale

Il est évident que l’influence digitale puisse être automatisée. Cependant, il serait d’abord très difficile de faire un bon choix en ce qui concerne ses influenceurs externes. De plus, le fait de s’adosser sur des ambassadeurs à l’interne tout en métamorphosant un personnel avant-vente en un levier d’influence est également très compliqué.

 Par ailleurs, le fait de mener une campagne d’influence digitale revient encore à générer une usine à contenus qu’un comité éditorial se chargera de valider de façon hebdomadaire. Après validation, les influenceurs essayeront de faire le lancement des programmes d’automation du marketing et de la communication à travers des publications sur les réseaux. 

Quelles sont les opportunités et les limites d’une influence digitale automatisée ?

digitale image

L’influence digitale requiert une recherche de l’originalité face à certains états-majors qui demande un contrôle du contenu. Cependant, ce système est obsolète à l’ère des réseaux sociaux. De nos jours, afin d’accroitre son influence, il faut faire preuve d’un véritable lâcher-prise. C’est possible, mais c’est très tabou dans le secteur de l’IT. Toutefois, on y trouve d’excellentes sources d’inspiration. 

En effet, l’apparition de tous leurs concurrents sur le site web représente un des facteurs des webinars Livestorm. Ces derniers auront la possibilité de positionner les concurrents en avant de façon impartiale. Ils le feront avec une assurance certaine. L’automation de l’influence digitale s’avère très précieuse pour l’audience. Cela a directement un effet qui pourra garantir le client.

Avec cette stratégie, les professionnels du marketing d’influence pourront aider à mieux faire le driving des ambassadeurs si on prend en compte ce qui se passe pour les Aéroports de Paris. Lorsque quelqu’un s’exprime négativement ou positivement à propos d’une marque, c’est une alternative pour cette dernière de pouvoir émerger. Ainsi, une automation aidera les communautés à se considérer comme des Key opinion leaders. Malgré le fait que cela soit une bonne initiative, elle pourrait affecter la notion de l’e-réputation.

Par ailleurs, l’automation pourrait être la solution idoine aux nécessités d’authenticité et aux demandes des comités exécutifs. 

Les limites de cette stratégie

influence digitale image

Il est impossible de s’imaginer un environnement entièrement alimenté par des contenus automatisés. Ce serait antithétique à l’humain. Il revient de faire ressortir les limites d’une telle stratégie. D’abord, il n’y aura plus d’éthique dans la gestion des données, car ce sont les hommes qui disposent cette faculté. Il faut souligner que le progrès de la technologie ne constitue pas une limite pour l’automatisation de l’influence digitale, il lui sert plutôt de levier. Néanmoins, afin de procéder à l’activation de ce levier, il opportun d’avoir recours à une autre perception des choses.

Par conjecture, il est nécessaire de défier son comité exécutif ainsi que la force de la concurrence. Dans un écosystème où règne l’automatisation, le véritable problème demeure le changement d’attitude et de mentalité. Ce serait un profit pour le business, les fournisseurs et les travailleurs. Ainsi, tout le monde pourrait y gagner. 

De plus, cela pourrait stimuler les gens à travailler de façon continue en marketing communication et en marketing vente. Le e-commerce serait consolidé et légitimé. Pour aimer ses clients, il faut leur permettre de faire leur propre expérience et venir vers l’entreprise. Cela ne sera pas par défaut, mais parce qu’ils savent que l’offre est la bonne solution, et ce en toute transparence. 

En somme, l’automatisation de l’influence digitale s’avère une bonne chose, mais pour le mettre en place, il faudrait songer à comment faire pour ne pas nuire aux humains. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici