Brand vs Covid-19 : 7 stratégies de marque face à la pandémie

0
56

Depuis des mois, le monde est frappé par une pandémie (Covid-19) qui affecte bon nombre de secteurs d’activité. L’avènement de cette crise a modifié la technique d’opération des marques par exemple. Alors pour faire face aux changements radicaux engendrés par la Covid-19, les enseignes ont mis en place diverses stratégies dont 7 ont été développées ci-dessous.

Le partage des stocks au profit des associations ou des soignants

Brand Covid 19 image

La société de spiritueux Pernod Ricard a donné 70 000 litres d’eau-de-vie au laboratoire Cooper, fournisseur des pharmacies françaises en gel antiseptique. Il n’y a pas que cette firme qui soit allée puiser dans une partie de ses réserves d’alcool pour assister face à la crise. 

On distingue certaines petites brûleries comme la Distillerie Louis Couderc à Aurillac, qui ont aussi fait à leur échelle des dons semblables. On peut également noter les offrandes des établissements agroalimentaires ou des experts de la restauration. 

Le secteur CHR est appelé depuis le 15 mars à fournir aux associations les réserves de nourriture alors que quelques restaurateurs demeurent ouverts pour cuisiner aux soignants. Jacques Genin, le chocolatier a offert aux soignants de l’AP-HP, 400 kg de chocolats. Bon nombre de groupes se sont manifestés face au manque de masques. 

Renault, Klésia PSA, Safran, Auchan et autres ont alors pioché dans leurs stocks pour donner des centaines voire des dizaines de milliers de masques. Aussi, l’association Provalliance a offert ses réserves de produits antiseptiques et de gants aux pharmaciens. Enfin, les géants comme Alibaba et LVMH ont passé des commandes qui ont permis d’expédier des millions de masques supplémentaires en France.

Des primes de 1000 euros pour les salariés de la grande distribution

Une prime de 1000 euros a été attribuée à 65 000 salariés travaillant dans les entrepôts, magasins, drives, site e-commerce d’Auchan et services de livraison à domicile. Intermarché, Kingfischer et Carrefour ont aussi pris cette décision. C’est une pratique qui vise à éviter un manque de personnel dans le ravitaillement des denrées alimentaires. 

Parallèlement, les entreprises mettent en avant les mesures déployées pour la protection afin de rassurer sur les conditions de travail de leurs associés. Il s’agit entre autres du respect des gestes barrières, de l’approvisionnement en gel hydro alcoolique, en gants et en masques, de même que l’installation de vitres de plexiglas au niveau des caisses.

Des dons au profit des structures hospitalières

profit image

En Italie, des maisons de couture ont fait des dons destinés à la recherche et au personnel hospitalier. En France, la Fondation L’Oréal a attribué un million d’euros à ses groupes associés pour protéger les plus fragiles, particulièrement à travers le partage de kits d’hygiène.

Au niveau local en Corse, Total prend part à l’agencement de vidéosurveillance du service de la réanimation de l’hôpital de Bastia, avec 15 000 euros. Quant à la Mutuelle de la Corse, elle a remis 30 000 euros pour l’acquisition d’outillage au centre hospitalier d’Ajaccio.

Des entreprises rendent leurs services gratuits 

Le commerce doit trouver des alternatives afin de se reconstituer face à la crise. Cependant, certaines firmes ont décidé d’offrir gratuitement leurs services pour apaiser les citoyens enfermés chez eux.  

On peut citer Canal+ avec ses programmes, site Open Culture avec plus de 1150 films en streaming, etc. En termes de déplacement, la SNCF transporte les soignants, sans frais, sous présentation d’une carte professionnelle ou d’une attestation d’employeur.

Les sociétés de cosmétiques et de spiritueux se mettent au gel hydro alcoolique

Comme le masque de protection, le gel hydro alcoolique est désormais convoité. Certains consommateurs en achètent en surplus. La chaine de supermarchés MENY a donc instauré une offre assez surprenante pour éviter la paucité de ce produit. Elle met une bouteille de gel hydro alcoolique à 5,50 € et deux à 268 €. 

Cependant, pour s’assurer que les personnes qui en ont vraiment besoin n’en manquent pas, des enseignes se sont lancées dans la production du gel hydro alcoolique. Des groupes spiritueux, de grands noms du cosmétique et autres, tous ont pour objectif de procurer au personnel hospitalier en pénurie du gel hydro alcoolique.

La fabrication de masques de protection contre le Covid-19

Brand Covid 19

Les soignants ainsi que les citoyens et d’autres métiers exposés au Covid-19 ont été confrontés au manque de masques de protection. Des sociétés de textile ont alors décidé d’en confectionner. Le gouvernement a aussi engagé des scientifiques pour tester des prototypes afin de régler la difficulté de l’insuffisance de matériel chez les aide-soignants. 

Internet : les plateformes préservent la bande passante

Grâce au numérique, plusieurs enseignes ont gardé un semblant d’activité à travers les échanges sur Messenger ou WhatsApp qui ont quintuplé, le télétravail multiplié par neuf ainsi que les appels téléphoniques et les vidéoconférences dont le volume a triplé. La population confinée s’est ruée sur les plateformes telles que MyCanal, Instagram, Facebook, Netflix ou YouTube qui sont restées gratuites jusqu’au 31 mars.

Cependant, cette consommation vidéo surcharge la bande passante. Aussi, comme demandé par Thierry Breton, le commissaire européen au Marché intérieur, les plateformes ont réduit leurs flux en Europe.

En conclusion, pour réagir à la crise pandémique, les marques ont offert des services gratuits, fait des dons et versé une prime aux salariés. Elles ont également mobilisé leur dispositif productif pour le succès de la lutte contre l’épidémie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici