Comment le courrier permet-il de recréer de la valeur : Marion Feltzinger explique

0
53

La nouvelle tournure économique oblige les entreprises à se digitaliser. Le contact physique étant proscrit en cette période de pandémie, les canaux digitaux sont devenus les intermédiaires entre l’entreprise et sa clientèle. Une telle dynamisation signifierait-elle un abandon du courrier papier ? Marion Feltzinger, responsable marketing de 3ma groupe, en parle. Elle va expliquer comment s’y prendre pour recréer de la valeur grâce au courrier en papier. 

Le déclin de la communication papier

recréer de la valeur image

La communication papier a été sévèrement touchée par la pandémie du Covid-19. Selon Marion Feltzinger, les envois de courriers publicitaires ont baissé de 30 % environ. Cette estimation ne concerne que la première semaine du confinement. Pour être plus concrète, elle affirme que la diminution s’est faite selon les cas d’utilisation du courrier papier. Dans un premier exemple, elle a parlé du cas des industries de textiles. Bon nombre d’entre elles ont différé ou annulé leur communication papier. Pour cause, les nouvelles collections ne sont pas encore sorties. 

En prenant le cas des vignerons, la chute du courrier papier est due à la pandémie actuelle. Ils ont préféré développer une communication par correspondance par respect aux mesures sanitaires. C’est aussi une occasion pour eux d’utiliser de nouveaux outils. Il s’agit des intégrations de messages publicitaires associés et de bons de commande. Les concessionnaires automobiles ou motos ont aussi arrêté l’envoi des courriers publicitaires. Mais ils n’ont pas pu laisser les choses en l’état bien longtemps. 

La reprise de l’envoi de courriers des concessionnaires a pour but de reformer une dynamique. Le lancement du réseau de distribution et son animation sont d’autres causes. Les commerces de proximité s’y sont également mis. Pour elles, l’objectif est de relancer leurs activités principales. Ainsi les courriers publicitaires comportent des offres commerciales, des invitations en kermesses privées, des sessions de test et bien d’autres choses. Dans les deux derniers cas, le courrier publicitaire fait partie de la fonction de drive-To-store. 

La numérisation et le papier, une relation de complémentarité

papier image

Les entreprises commerciales ou industrielles sont limitées dans ses actions. La raison de ce handicap est l’avènement de la crise sanitaire. Pour contourner cette situation, les firmes se sont lancées dans la digitalisation de leur communication. Pour Marion Feltzinger ce « boom des communications digitales » est également une bonne nouvelle pour la communication papier. En effet, l’utilisation massive du numérique permettra de créer une nouvelle ouverture. Cette dernière créera une nouvelle dynamique dans laquelle la communication papier sera utile. Il faut souligner que la relation et l’expérience client en seront aussi beaucoup dans cette nouvelle ère du papier. 

Par ailleurs, la technologie et le papier fusionnent peu à peu déjà. Le papier est relié au digital afin que naissent de nouveaux supports digitaux. Cette innovation est déjà active avec les papiers qui possèdent les puces NFC. Vous n’aurez pas besoin de le toucher. Il suffit de passer votre smartphone devant le papier pour activer une redirection vers un élément numérique. Il peut s’agir d’une vidéo comme de la page d’un site internet. « Au-delà de l’aspect conjoncturel, nous voyons de plus en plus de la technologie dans le papier… » a affirmé Marion Feltzinger

Le papier, un élément en permanente mutation

recréer de la valeur

La communication papier a évolué au fil des années. Il y a quelques années de cela, le papier était une forme de communication assez généralisée. Mais aujourd’hui, elle est plus sélective. Il est fréquent de remarquer des logos et de noms qui permettent de faire une distinction. Cette stratégie a pour but de toucher le client et d’ajouter et recréer de la valeur. Le papier a donc toujours une place privilégiée dans la communication. Il faut préciser que toutes ses techniques proviennent d’une segmentation de données. Ces informations, une fois recueillies, servent à l’élaboration des techniques ci-dessus. 

Cependant, il n’est plus question de rester dans cette limite. Chaque entreprise cherche à faire repousser ses limites avec des créations plus pointilleuses. Le but est d’atteindre une personnalisation plus fine et plus ciblée. Quand on prend les enveloppes, elles sont de plus en plus personnalisées. Cette initiative a permis de monter le taux d’ouverture des courriers publicitaires de plus de 15 %. Pour preuve, la jeunesse est la couche la plus réceptive aux courriers papier. Ceci est de bon augure pour l’avenir. 

L’innovation sur le papier ne s’arrête pas là. Il faut un certain accompagnement pour atteindre la perfection. Ces accompagnements touchent plusieurs aspects à savoir : la finition, le toucher, les couleurs. En effet, Marion Feltzinger propose un raffinement du papier en lui donnant des finitions soft au toucher. Une qualité optimisée et des couleurs attrayantes. Elle propose aussi l’intégration des facteurs pouvant motiver l’envie d’avoir le courrier papier. Il s’agit de feuilles d’or ou des feuilles d’argent. Ce sont des techniques qui, en plus d’attirer le public, permettront de recréer de la valeur ajoutée. 

En somme, le papier est peut-être en chute, mais il reste essentiel. Il faut donc lui donner un nouveau look pour en recréer rt tirer une nouvelle valeur.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici