En quoi la crise sanitaire est-elle une opportunité pour les D2C ?

0
75

La crise sanitaire mondiale semble avoir favorisé le développement de certaines activités commerciales. Les ruptures de stocks, les pénuries et bien d’autres facteurs ont été le corollaire de l’affirmation des D2C. La naissance d’un tel business découle en partie du mécontentement des français à satisfaire leurs besoins de consommation au cours de cette crise sanitaire. C’est ce qui a permis au Direct To Consumer (DC2) de conquérir les ménages français.

Alors, si vous êtes curieux de savoir le secret de ce modèle de business, nous en parlons dans cet article.

La vente directe ou Direct To Consumer : qu’est-ce que c’est ?

 crise sanitaire Businessman pressing  on virtual touch screen.online shopping concept.

Connu sous le sigle D2C, le Direct To Consumer est un système de vente qui permet aux marques de produits de grande consommation et aux fabricants de pouvoir écouler leurs produits directement au niveau des consommateurs. Cette méthode de vente contourne les stratégies habituelles de négociation et permet aux marques de pouvoir vendre directement leurs articles aux clients à travers un support en ligne ou leur propre magasin physique.

Le D2C veut dire la vente, cependant, il faut souligner qu’il est des variations en ce qui concerne le cadre opérationnel. En effet, en Direct To Consumer, les commerçants peuvent disposer de leurs propres entrepôts en gérant la chaîne d’approvisionnement étape par étape ou ils peuvent être en collaboration avec un distributeur.

Mais il faut noter un paramètre important qui est le niveau d’implication et le coût qui varient selon la manière dont votre marque choisira d’effectuer la vente directe. Pour certains, le modèle de vente directe ne vient pas en remplacement total du modèle classique de vente, mais il apporte un effet de complément à la stratégie existante.

Le Covid-19 : un levier de cash-flow pour les marques en D2C

 crise sanitaire Paper boxes in a shopping cart on a laptop keyboard. Ideas about e-commerce, e-commerce or electronic commerce is a transaction of buying or selling goods or services online over the internet.

Il est vrai que la crise sanitaire a permis une ascension fulgurante des marques en Direct To Consumer, mais, il faut tout aussi reconnaître que la popularité de ces dernières ne relève pas d’hier. Néanmoins, certains entrepreneurs en D2C affirment avoir enregistré une baisse de 20 % de leur marché en raison de la forte concurrence en Direct To Consumer.

Il est à souligner que, quand bien même certaines marques en D2C peine à décoller, d’autres par contre ont eu des résultats très reluisants. S’il y a eu une baisse significative du marché pour certaines marques en D2C, c’est dû à la suspension de leurs activités suite à la pandémie, soit 63 % des marques traditionnelles.

Par ailleurs, ce qui permit à ces couches restantes de marques D2C de s’affirmer durant le Covid-19, c’est qu’elles ont profité de la situation pour digitaliser leurs activités. La période de confinement associée à un espace publicitaire moins concurrentiel a été le déclic pour leurs taux de conversion.

Ce qui a considérablement contribuer à augmenter leur e-réputation et à fédérer de nouveaux prospects. 69 % des clients ont fait savoir qu’ils étaient prêts à changer de marque si cette dernière n’était pas en mesure de satisfaire à leurs besoins d’achat.

Pour finir, il faut retenir le fait qu’un grand nombre de marques en D2C étaient nées sur internet, ce qui a été un élément déclencheur de leur évolution durant la période de confinement. La preuve en est que 43 % des consommateurs français ont avancé avoir connu ses marques par le biais des réseaux sociaux, dont le géant facebook occupe la tête du classement.

Un horizon promoteur avec le modèle de la vente directe

vente directe

Si la période des soldes d’été a fait objet de report pour le 15 juillet, c’était bel et bien pour relancer l’économie des prêt-à-porter. Cependant, il est à remarquer que les boutiques physiques semblent toutes vides et les chiffres en baissent, soit 38 % de diminution de la fréquentation des magasins physiques.

Une baisse qui semble avoir permis aux annonceurs français en e-commerce ainsi qu’aux D2C de gagner une marge de marché importante, soit 24 % de croissance. Selon Forester, cette évolution pourrait bien perdurer dans le temps avec des chiffres plus importants. Il faut également noter que les marques en D2C ont adopté une méthode de travail authentique et de proximité avec leurs clients, ce qui leur permet de pouvoir anticiper sur les besoins et les préférences de leurs consommateurs.

De ce fait, 81 % des marques traditionnelles affirment que les acteurs en D2C ont consolidé leurs liens avec leurs clients. Les marques en vente directe envisagent de devenir plus productives en misant sur des circuits de distribution raccourcis qui aura pour but de limiter le nombre d’intermédiaires entre elles et leur clientèle. Un modèle de business qui semble plaire aux consommateurs.

La conclusion sur ce modèle business

Le D2C est un système qui a l’avantage de garantir la rapidité et la fiabilité des transactions. Si le modèle semble avoir conquis le cœur des consommateurs, il faut dire que c’est en partie à cause de la pandémie mondiale. Le business model semble ne pas s’en arrêter sur cette lancée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici