Réduire les cookies pour un marketing digital plus responsable

0
40

Cela fait maintenant quelques temps que nous côtoyons les cookies en surfant sur le Net sans vraiment y prêter attention. Pour protéger un tant soit peu la vie privée des internautes, les navigateurs Web ont entrepris de restreindre voire bloquer le stockage des informations. Quels impacts peuvent avoir cette mesure sur le marketing digital plus responsable ? 

Quel est le rôle d’un cookie ?

marketing digital responsable image

Avant tout propos, vous devez savoir qu’un cookie est un fichier de petite taille qui est souvent utilisé par les navigateurs web. Ils sont généralement installés sur les ordinateurs et permettent d’enregistrer des informations personnelles vous concernant. Ces informations peuvent être un pseudo, votre âge, vos données de connexion ou encore vos habitudes de navigation.

L’ensemble de ces informations sont recueillies puis analysées par des moteurs de recherche. Ils vont servir plus tard à des sites web que vous consultez régulièrement pour vous proposer des publicités ou des contenus répondant à votre profil. Etant donné qu’ils contiennent vos informations personnelles, ces fichiers texte ne sont ni exécutables, ni des logiciels espions, encore moins des virus. En un mot, ils servent à établir le profil web d’un utilisateur afin de lui proposer des contenus qui pourraient l’intéresser.

La majorité des navigateurs aujourd’hui proposent de gérer à votre guise les cookies en décidant de les accepter ou de les refuser. Cela a été mis en place dans le but de protéger l’utilisateur contre l’usage de ses informations personnelles à des fins inavouées. Cependant, le rejet complet des cookies sur certains sites les rend dysfonctionnels.

Les cookies et le marketing digital plus responsable

cookies image

Dans le but de se conformer aux nouvelles règlementations en matière de vie privée des utilisateurs, certains navigateurs web ont modifié leurs politiques de gestion des cookies. C’est notamment le cas de la société Apple qui a mis en œuvre sa nouvelle politique en 2017 sur son navigateur Safari. C’est aussi le cas du navigateur web Mozilla Firefox qui l’a effectué en juin 2019 et de Google qui a annoncé interdire les cookies tiers au plus tard en 2022.

La question est donc d’actualité surtout pour les marques dont la grande majorité du trafic est en grande partie sur les téléphones mobiles. En effet, ces marques ont besoin des données de leurs utilisateurs afin d’adapter leurs offres aux besoins réels du marché et d’améliorer leurs performances. L’ère que nous traversons actuellement est celle des « data » et la course aux informations et surtout à l’expérience client est primordiale pour la survie de ces différentes marques.

Les expériences de testing effectuées sur la base des données recueillies des clients visent le plus souvent à confirmer et valider des hypothèses d’optimisation en comparaison à d’autres sites ou d’autres variantes. Ce mode de fonctionnement permet de comprendre la logique et des utilisateurs et de pouvoir anticiper leur comportement face à certains nouveaux produits ou services proposés.

Cependant, avec les nouvelles règlementations en matière de protection de vie privée, les professionnels du marketing digital plus responsable se retrouvent confrontés à la problématique de la véracité des résultats issus de leurs tests effectués. Pour la plupart d’entre eux, les résultats deviennent de plus en plus approximatifs du fait que les données utilisées sont de moins en moins précises.

L’autre alternative trouvée pour contourner les règles 

marketing digital responsable image

La prise de conscience au niveau des utilisateurs a commencé par rapport au traçage dont ils sont l’objet sur le Net. Cela ne fait pas forcément les affaires des sites web qui réfléchissent également de leur côté afin de continuer à avoir leurs précieuses informations auprès des utilisateurs. L’alternative trouvée, c’est le « tracking ».

Plusieurs grosses sociétés du monde digital comme Microsoft ou encore Google militent pour la création d’un identifiant unique attribué à chaque utilisateur afin de les tracer selon les anciennes règles. Certains utilisateurs de la publicité digitale lèvent déjà la voie pour dénoncer cette trop grande concentration des données des utilisateurs pour des fins commerciales. Ils dénoncent notamment la situation de monopole que ces géants exploitent afin de rendre onéreux l’accès à ces audiences.

Conscients de leur pistage, les utilisateurs ont commencé à réduire l’impact des cookies sur leurs navigateurs. Mais cela n’a pas marqué un frein dans la quête de ces dernières. D’autres proposent la solution pour un internaute de pouvoir choisir la marque par laquelle il voudrait être contacté.

Dans un monde où la publicité sur tous les supports est devenue le mode de communication le plus utilisé, il est quasi impossible d’échapper aux cookies. La probabilité que les internautes acceptent de recevoir des publicités qui répondent à leurs centres d’intérêt ou à leurs recherches récentes est donc très forte. Il faut donc se faire à l’idée que la vie sur le web ne peut se faire sans cookies.

Il revient aux sites web de respecter les règlementations en matière de vie privée et aux internautes de maintenir la veille par rapport aux cookies afin de ne pas se laisser surprendre par des sociétés dont le seul souci est l’appât du gain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici