Stratégie sonore : les 10 clés pour réussir celle de votre marque

0
34

Êtes-vous à la recherche d’une stratégie sonore gagnante pour votre marque ? Les agences Change et Sixième Son ont organisé une conférence en ligne où cette thématique a été traitée. Voici donc les 10 bonnes méthodes pour que les clients soient à l’écoute du son de votre marque.

Pensez marque avant de penser musique

marque image

Avant de vous lancer dans une stratégie sonore, vous ne devez pas vous hâter vers une musique parce qu’elle serait ‘’jolie’’ ou sur n’importe quel son en tentant de le calquer à votre monde de marque. L’idéal de penser marque (messages, valeurs, identité, etc.) avant de penser design, design musical dans ce cas précis.

Travaillez la performance acoustique

On ne saurait négliger la perception de son dans la mise au point d’une stratégie sonore gagnante. Le président de Sixième Son explique que la performance acoustique est primordiale et qu’il faut que la signature parvienne à l’attention des auditeurs, et ce, même avec du bruit dans l’entourage. 

Persuadé que la capacité de la musique et du son à stimuler le cerveau malgré les circonstances est hors du commun, il préconise alors de viser la clarté et la performance acoustique, qui, quant à elle, est reliée au résultat optimal des structures de fréquences.

Concevez un territoire sonore multi-supports

La stratégie sonore d’un label va bien plus loin que la ‘’simple’’ sélection d’un son pour son sceau de marque ou d’une musique pour un spot de publicité. Dorénavant, toutes les marques que ce soit BtoB ou BtoC ainsi que tous les supports de communication rencontrent la préoccupation de la musique. 

L’expression de l’expérience de marque passe aussi bien par le choix du son que produira un message de notification envoyée par la marque sur un smartphone que par la sélection de la musique relayée dans les boutiques d’une enseigne, ou même de la convivialité sonore sur un assistant vocal. Cependant, il faut faire attention, car un grand nombre de points de contact ne demande pas plus de sons, mais plutôt, de construire son propre domaine de son.

Créez un son ‘’simple’’

simple image

La complexité du son garantit rarement la réussite. L’expérience de Bouygues Telecom en témoigne. D’abord, cette entreprise a pris le son d’un téléphone comme signature de marque. Michaël Boumendil raconte que ce son n’était pas vraiment émotionnel, mais la signature était bien performante et lisible. La bonne pratique est de rendre le son de la marque plus simple.

Misez plus sur une création originale que sur une reprise

Une musique équivaut à des émotions, à une histoire. Vous pouvez tomber dans un piège en choisissant de reprendre une chanson populaire parce qu’en plus de la musique, tout ce qui lui est lié de mal ou de bien sera aussi associé à la marque. Sixième Son recommande par conséquent de miser plus sur une création originale pour votre entreprise au lieu de faire une reprise.

Suscitez l’effet-surprise

L’uniqueless’’ ou le ‘’sentiment d’une forte personnalité’’ fait partie des facteurs de performance. Les marques sont tenues de pouvoir créer de la dissemblance afin d’éveiller de cette façon l’intérêt des consommateurs. Néanmoins, il ne faut surtout pas oublier en cours de chemin l’identité de la marque, car en voulant trop moderniser son image, vous risquez de gommer ses rugosités et ce qui la rend reconnaissable et unique.

Provoquez une émotion négative

Stratégie sonore image

La citation de Léon Zitrone ‘’qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi !’’ résume suffisamment bien l’état d’esprit qu’il faut adopter au cours du développement de votre stratégie sonore. Enfin, susciter une émotion, même négative est mieux que la neutralité. 

Le président de Sixième Son explique que l’aptitude de la musique et du son à engendrer une réaction, que celle-ci soit positive ou négative est essentielle pour laisser une trace et établir du lien. Il est possible qu’un engagement négatif se révèle plus tard positif. Vous ne devez pas en être effrayé, au contraire puisque le risque de provoquer seulement de l’émotion positive est de demeurer dans son préférendum.

Servez-vous du son pour attirer l’attention

Michaël Boumendil déclare que dans un univers où l’attention n’est plus à la mode, le son est généralement l’unique procédé pour retisser de la filiation. Il recommande de réaliser des films publicitaires pour les personnes qui en regardent, mais également pour ceux qui n’en suivent pas. Il poursuit en disant que même la plus petite signature à la fin du spot raugmente l’attention qui diminuait au fil du spot.

Inscrivez votre contenu sonore dans la durée

Stratégie sonore

Selon le président de Sixième Son, dans un monde où les images et les mots souffrent d’un avachissement et entraine parfois une contre-productivité des marques, le son passe avant pour tisser du lien. Il conseille alors d’inscrire votre contenu sonore dans une durée donnée. 

Surveillez quotidiennement vos résultats

Sixième Son explique encore que la perception des valeurs de votre marque doit être évaluée et surveillée par le biais notamment d’une identité sonore et de votre synergie entre les points de contact divers de la marque. Outre la notoriété, l’agrément et l’attribution qui sont les 3 indicateurs principaux de performance, il faut aussi mesurer des facteurs récents : l’attachement, l’engagement, l’attention et l’uniqueless.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici